Comment aider les oiseaux du ciel durant l’hiver ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Si mère nature s’occupe toujours des petites bêtes et des oiseaux du ciel pendant les saisons estivales, il est de plus en plus difficile pour ces bêtes d’affronter les dures saisons en raison des différents changements climatiques. S’ils sont mal nourris, ils peuvent perdre jusqu’à 12 % de leur poids. Et qui sait s’ils arriveront à tenir le coup jusqu’au prochain printemps. Pourquoi ne donnons-nous pas la peine de les aider un peu ? C’est dans ce sens que l’animalerie en ligne zoomalia.com apporte sa contribution dans la prise en charge des oiseaux du ciel.

Comment les aider ?

Le gel durant l’hiver rend les recherches de nourritures très laborieuses. Les petits oiseaux comme les moineaux, les rouges-gorges, les tourterelles ou encore les pinsons ont du mal à en trouver alors que pour survivre au froid, ils doivent dépenser beaucoup de calories. Afin d’assurer leur survie, on peut les nourrir pendant les périodes de grands froids. Il est aussi possible de les créer des habitats pour les protéger du froid.

Quels sont les menus adaptés ?

On peut nourrir les oiseaux avec des graines et des fruits, mais aussi avec des graisses. Il faut cependant faire attention et bien veiller à la qualité des aliments. Il faudra veiller à éviter à tout prix de leur donner nos restes souvent trop salés ou trop sucrés et même trop chimiques. Pour les graines, on peut choisir celles des avoines, de l’orge ou du blé. Lorsqu’on les sert de maïs ou de noisettes, on doit les concasser. Les vétérinaires recommandent de leur donner des graines de tournesol en raison de l’apport en graisse qu’elles apportent. Le mieux est de choisir des graines déjà mélangées qu’on peut facilement trouver dans une animalerie en ligne. Pour les fruits, les poires et les pommes seront les bienvenues. Il est possible de les mélanger avec des boules de graisse comme le beurre ou la margarine sans sel pour que les oiseaux puissent les ingurgiter facilement. On néglige parfois de leur donner de l’eau, puisqu’on pense que la neige suffit pour les hydrater. C’est sûr, mais il vaut mieux mettre à leur disposition de l’eau tiède non seulement pour qu’ils se réhydratent, mais pour qu’ils puissent s’y baigner. En effet, l’entretien du plumage favorise à la lutte contre le froid.

Où les nourrir ?

Lorsqu’on nourrit les oiseaux durant l’hiver, il est nécessaire de les créer des abris. On peut confectionner ou acheter un nichoir extérieur. On peut trouver de jolis nichoirs en bois à prix minis. Certains modèles imitent vraiment le style de cabane. Lors de l’installation, il faut penser à bien accrocher l’abri aux arbres. Pour protéger la petite cabane du vent et de la neige, on peut l’installer entre les branches. Si la cour est dépourvue d’arbres, on peut toujours planter un perchoir dans le jardin. Cependant, il faut veiller à ce que les chats, s’il y en a, n’atteignent pas l’abri. Dans ce cas, il faut éviter de les nourrir au sol ou d’installer les mangeoires près des vitres. Celles-ci causent souvent des accidents qui peuvent être mortels aux oiseaux en raison de leur transparence. Si l’on ne dispose pas de jardin, on peut toujours créer un espace sur le balcon.

Que faire après l’hiver ?

Lorsque les beaux jours seront de retour, il faut arrêter progressivement de nourrir les oiseaux. On peut cesser de leur donner définitivement à manger à partir de mi-avril. Il est important que la nature reprenne son cours normal, car si on laisse les oiseaux dépendant de nous, on risque de rompre le mécanisme de la chaîne alimentaire. En tout cas, en aidant les oiseaux du ciel à améliorer leur alimentation, on participe au développement de l’écosystème. En plus n’est-il pas désagréable de recevoir des petits invités qui apportent la joie de vivre dans notre jardin?

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »